top of page

La méthode entrelacée : un boost pour la mémoire

Le japonais, contrairement à des langues comme l'anglais et l'espagnol, qui sont assez proches du français, se distingue par plusieurs particularités. Sa structure grammaticale agglutinante ainsi son système d’écriture multiple et complexe rendent son apprentissage plus difficile que celui des langues de nos voisins européens.

Aussi fascinants qu’intimidants, l’apprentissage de ces systèmes (hiragana, katakana et kanji) sont absolument nécessaires pour progresser dans l’apprentissage du japonais.

Mais comment faire pour retenir les 2136 kanji d'usage quotidien ?

Bachotage, “par cœur”, écrire les caractères encore et encore sont parmi les techniques qui semblent les plus plébiscitées par la plupart des apprenants de la langue japonaise. S’ils semblent logiques, ces méthodes sont-elles vraiment les plus efficaces ?

Lorsque nous apprenons l’anglais, par exemple, il n’est pas nécessaire d’apprendre de nouveau l’alphabet car il est identique au nôtre. Nous pouvons donc dès le début commencer par apprendre des mots de vocabulaire et des règles de grammaire sans attendre. En cela, le japonais est différent de par sa graphie particulière. Beaucoup d’apprenants ont alors le réflexe de séparer l’apprentissage des kanjis et du vocabulaire, comme on tenterait d’apprendre un alphabet avant d’apprendre des mots.

Le Japonais n’est pas une langue alphabétique, cependant. Est-ce donc l’approche la plus pertinente ? Il s’agit sans doute de l’approche apparaissant comme la plus simple, pour éviter de se surcharger .

Dans les langues alphabétiques, les lettres seules ont rarement un sens propre, tandis que le japonais utilise des idéogrammes, ce qui signifie que les kanjis sont porteurs de sens en eux-mêmes. De ce fait, tenter de les retenir eux et leurs prononciations sans les inclure dans une dynamique d’apprentissage de lecture et de lexique en parallèle, rend leur apprentissage et mémorisation plus difficiles et moins pérennes dans le temps.

Dans cet article, nous vous proposons une méthode d’étude “tout-en-un” visant à booster votre mémoire en faisant travailler plus efficacement votre cerveau sur les questions d’apprentissage du vocabulaire, des kanjis et de leur lecture.


La méthode entrelacée ou Interleaving

Derrière ce nom quelque peu énigmatique se cache une méthode de mémorisation élaborée par le chercheur Robert Bjork de l’Université de Californie (UCLA). En quoi consiste-t-elle ? L’ Interleaving (ou entrelacement en français) se base sur un apprentissage conjoint et mélangé de différentes disciplines parentes afin de favoriser leur mémorisation. Concrètement, au lieu d'apprendre trois sujets “en blocs” de façon séparée, Bjork propose de les étudier conjointement au cours des mêmes sessions d’études, sur un modèle comme celui-ci:



Cette méthode permet de faire fournir au cerveau un effort supplémentaire de compréhension via la mise en relation des différentes connaissances afin de créer des “connexions mémorielles” qui faciliteront un ancrage des savoirs dans le cerveau et permettront de réduire les oublis.

En effet, pour établir et ancrer un fait dans la mémoire, le cerveau a besoin de créer des connexions. Par exemple, lorsqu’un enfant voit la flamme d’une bougie, il lui viendra l’envie de la toucher car il n’a pas encore conscience du risque de brûlure. Lorsqu’il touchera la flamme, il percevra de la douleur à son contact et le cerveau ancrera l’information comme ceci : peau+feu=douleur et l’enfant comprendra qu’à l’avenir, il ne faudra plus toucher le feu.

Pour acquérir un nouveau savoir et le retenir, il faut que les informations reçues par le cerveau fassent sens et puissent se connecter, à la fois entre elles ainsi qu'avec des savoirs déjà existants. Pour améliorer et maximiser l'apprentissage, il est intéressant d'exploiter ce fonctionnement du cerveau, ce que ne permet pas le “bachotage” car il ne repose pas sur une véritable compréhension du savoir et s’apparente plutôt à un “copier-coller” d’une feuille de cours dans le cerveau. Les connaissances apprises ainsi sont fragiles et font souvent l’objet d’oublis assez rapides car la capacité de récupération des connaissances ne peut se faire à son plus haut potentiel sans compréhension précise du ou des sujets étudiés.

Un apprentissage pérenne repose sur la répétition, l'espacement des sessions de révision et l'évaluation

Comment peut-on appliquer la pratique entrelacée à l’apprentissage du Japonais ? Nous vous proposons la méthode suivante, basée sur l’utilisation de flashcards, très populaires chez les écoliers japonais. Généralement, lorsqu’elles sont utilisées par des apprenants, plusieurs decks sont créés, chacun correspondant à une thématique ; une pile pour les kanjis, une pile pour les mots de vocabulaire etc.

Ce que nous nous proposons ici, c’est un deck unique, dans lequel seront mélangées toutes les cartes, si possible d’une couleur différente pour chaque objet (une couleur pour les clés, une pour les kanjis, une pour les mots de vocabulaire et enfin une autre pour des phrases).

Vous vous retrouverez avec des cartes ressemblant à cela:


Sur les cartes “clés”, vous écrirez toutes les clés de kanjis que vous pouvez trouver au niveau auquel vous vous situez. Retenir les clés/radicaux est intéressant lorsque vous devez essayer de rechercher un kanji dans un dictionnaire sans connaître sa prononciation ou son sens.

Sur les cartes de kanjis, vous écrirez sur une face le caractère, et sur l’autre les prononciations kun.yomi en hiragana et les on.yomi en katakana. Ces cartes pourront être utilisées sur leurs deux faces lors de vos auto-évaluations.

Sur les cartes “vocabulaire”, écrivez des mots présents dans la liste de votre niveau.

Enfin, sur les cartes “phrases”, écrivez une ou deux phrases pour chaque kanji du deck. Ceci vous permettra d’une part, de mobiliser du vocabulaire, de vous entraîner à l’écriture et à la lecture ainsi que d’expliciter les prononciations kun et on des différents kanjis.

Exemple avec le kanji 本 :
  • このは面白いです。 (Kono hon wa omoshiroi desu - Ce livre est intéressant)

  • さんは日本人です。(Yamamoto-san wa nihonjin desu - Monsieur Yamamoto est Japonais)

Avec un seul jeu de cartes que vous mélangerez pour stimuler votre mémoire, vous pourrez donc vous exercer à la reconnaissance des kanjis, tout en ayant des mots de vocabulaire composés de ces derniers et des phrases dans lesquelles vous retrouverez les caractères et des mots présents dans ce même jeu. A force de répétition, votre cerveau créera des liens entre toutes ces connaissances à la fois lexicales et graphiques.

Vous pouvez vous servir de ce jeu de cartes de plusieurs façons et l’emporter avec vous partout pour vous exercer n’importe où à la lecture et à la reconnaissance des différents kanjis et mots de vocabulaire.

Dans la mesure où un apprentissage ne s’ancre vraiment qu’avec des efforts et des mises à l'épreuve, vous pouvez également utiliser le deck de flashcards pour vous évaluer.


Voici un exemple :

Vous tirez une carte, sur laquelle se trouve la clé 亻. Essayez d’écrire (ou de penser) quelques kanjis que vous connaissez et qui comportent ce radical.

Vous tirez une carte sur laquelle se trouve le kanji 場. Comment se lit-il ? Que veut-il dire ? Dans quel(s) autres mot(s) que vous connaissez peut-on retrouver ce caractère ?

Vous tirez une carte sur laquelle sont inscrits les lectures : もの / ブツ ・モツ. Selon vous à quel kanji cela correspond ?

Et ainsi de suite...

Vous désirez en savoir plus sur l'usage des flashcards ? Découvrez notre article sur l'application Anki !

Un deck de carte comme celui-ci mélange donc trois (voire quatre) objets d’étude et permet de les apprendre conjointement en mettant les différents items en relation les uns avec les autres. La capacité de reconnaître et de lire des kanjis est liée à l'apprentissage de nouveaux mots de vocabulaire, et de fait, travailler ces compétences de concert donne la possibilité au cerveau de créer des connexions indispensables à la pérennisation des connaissances dans la mémoire.

Envie d'aller plus loin ? Travaillez également votre compréhension orale et développez votre vocabulaire avec Memrise !


115 vues0 commentaire

Comentários


Menu

Mots-clés

bottom of page